8 janvier 2011

Communiqué de presse
du 21 décembre 2010

PARIS, 21 déc 2010 (AFP) – L’assouplissement du permis à points, inclus  dans la loi Loppsi 2 adoptée mardi en deuxième lecture par l’Assemblée  nationale, rend « impossible » l’objectif présidentiel de descendre à 3.000  morts par an sur la route en 2012, prévient la Ligue contre la violence  routière.
La Ligue « résistera à la démagogie et au populisme ». « Contrairement au  gouvernement, elle ne cèdera pas à la pression d’une minorité qui dès 2002  s’est toujours opposée à la nouvelle politique de sécurité routière qui a  permis de sauver plus de 20.000 vies », indique-t-elle dans un communiqué.
L’association fait « le compte » de ses « alliés »: « Jean-Pierre Raffarin », « les députés du Parti socialiste, qui après avoir instauré le permis à  points font bloc contre son affaiblissement », « les trop rares députés de  l’UMP, comme Lionel Tardy, qui inlassablement n’a pas craint de rappeler » à  ses homologues « les chiffres qui auraient dû leur interdire toute proposition d’affaiblissement du permis à points », et « Dominique de Villepin » qui a fustigé dans le vote de l’Assemblée « un très mauvais signal ».
 »Si le Sénat, par malheur, confirme » en deuxième lecture « le recul constaté à l’Assemblée nationale, l’objectif de faire baisser le nombre de morts sur les routes à moins de 3.000 en 2012 sera mission impossible », assure la Ligue contre la violence routière.
C’est le président Nicolas Sarkozy qui a fixé l’objectif de passer sous la barre des 3.000 morts en 2012. Le Canard Enchaîné à paraître mercredi affirme néanmoins qu’il était favorable à la réforme du permis telle que votée par l’Assemblée.
Cette dernière a adopté mardi en deuxième lecture le projet de loi « d’orientation et de programmation sur la performance de la sécurité intérieure » (Loppsi 2) incluant les mesures sécuritaires du discours de Grenoble de M. Sarkozy cet été et l’assouplissement du permis à points.
Les acteurs de la sécurité routière ont été unanimes à dénoncer un fort risque de « hausse de la mortalité » sur la route (en baisse depuis 2002 pour le moment) à cause de la réforme du permis.

Communiqué de presse de la LCVR Nationale